HARBETH Super HL5 plus

.

La nouvelle version de la mythique SHL5 !

.

Beauté des timbres, richesse harmonique, matière et finesse …

Mes enceintes de référence !

.
4.280 € la paire
.
.
.
.
A la longue liste des Awards déjà reçus, en voici quelques nouveaux :
.
ON-Topaudio : Award 2017
.
The Absolute Sound (USA) : Editor’s Choice Award 2017
.

Stereo Sound (Japan) : Grand Prix Component of the Year 2017

.

HiFi and Music (Pologne) : High-End Speaker of the Year 2017

.

Part-Time Audiophile : Editor’s Choice Award 2017

.

Haute-Fidélité : Meilleur Achat 2017

 

 
Harbeth-Super-HL5-plus_21
TAS_ECA_logo
editorschoicesmall
Stereosound2017
Nagroda2017
on-top-audio-award-2017
Meilleur Achat detoure

.

.

.

L'avis de la Presse

The Stereo Times

« Jamais, et peu importe le prix ou le type de design, je n’ai entendu une enceinte si complètement extraordinaire et qui laisse la musique parler d’elle-même. Jamais je n’ai entendu un haut-parleur qui excède la capacité du Super HL5 pour révéler les qualités artistiques de la musique et de leurs performances. Je n’ai jamais entendu d’enceintes qui en font tant dans les principes de base de reproduction de la musique : le timbre juste, le rythme, le phrasé, l’articulation, l’analyse syntaxique, le flux dynamique, la reconstruction de la salle, le placement d’instruments et la délinéation de l’ambiance du site d’enregistrement.

Tout est produit avec une facilité et un naturel si convaincant que l’immersion dans la musique devient aussi simple que de respirer . »
.

.

.

Soundstage

«  The best stand-mounted loudspeakers …« 

.

.

.

HiFiPig

 » They have the sort of imaging that previously I’d only ascribed to dual concentric or the likes of Quad ESLs. However, the Harbeths sweet spot is better than any electrostatic I know and their bass more tuneful. »
.

.

.

Sam Tellig, Stereophile

« If the glory of the Super HL5 is its neutral midrange, the treble is exceptionally well presented-extended, open and sweet…I thought the Super HL5’s bass was exceptional…full, rich, deep, warm without being woolly. I think you’d have to be an audiophile idiot to want to extend – and most likely spoil – such seamless quality of sound with a subwoofer. The Harbeth Super HL5 is one of the finest speakers to come my way. Give it a listen, lest you spend more – much more – and get far less lasting musical satisfaction. This speaker has been a classic for more than a quarter of a century, and will still be a classic 25 years hence. You’ll likely never regret having bought a pair. »

.

.

.

6 Moons

 » They are phenomenally communicative. They show music as it should be shown – in a coherent complete fashion. They are not especially resolved and the soundstage is not particularly expansive. Due to splendid microdynamics and very good reproduction of the size of the instruments however, we do get a very intense and involving presentation. »

.

.

.

Stereotimes : Most Wanted Component Award

« As a direct access into art, the Harbeths are unparalleled. The conclusion is obvious. The Harbeth Super HL5 is a true masterpiece of speaker design.« 

.
.

.

AudioConnection

 » To my ears, the Harbeth mid/bass driver is the best dynamic midrange driver there is, and it surely sounds that way here. »

.

.

.

The Absolute Sound – USA

« A triumph of musicality and sheer listenability… The most complete fatigue-free loudspeaker ever heard.« 

.

.

.

The Ear Magazine

« Voicing is above the highest standards. »

.

.

.

HiFi Corner – UK

« I would happily have these in my house as my reference speakers. »

Récompenses
stereotimesmost
stereophilerecclassA
Hi-FiChoiceBestBuy
WhatHiFiLogo5star
TAS EDS-CHOICE-LOGO-2016w
bestsound2015
AVEaAVAWcAE_0aI
TAS_POY_2015_V_Award
Fairaudio Award
SNA-Loudspeaker-2015-Contender
HIFI-PIG-hi-rez2
StereoPlay HighLight BD
harbethsuper-hl5b

.

.

.

.

.

Pourquoi Harbeth en 2018 ?

.

Lors des deux ‘Brussels HiFi Show’, ma présentation des Harbeth a créé la surprise face à des systèmes dix à vingt fois plus chers.

.

Voir & Emouvoir (France) : « Coup de coeur. »

The Ear.net (Pays-Bas) : « Meilleur son du Salon ! »

Vox Auris (Belgique) : « Exceptionnel. »

.

DSCF1150-1

.

Un design et des technologies à l’ancienne, des prix très éloignés du haut-de-gamme habituel, … nombreux se posent des questions.

Pourquoi des personnes passent-elles à  des Harbeth, après avoir possédé des enceintes Wilson Audio, Avantgarde, Marten, Estelon, B&W 8xxD, … toutes beaucoup plus chères ?

.

Mike Bovaird, le boss d’Audioshark a revendu ses Wilson Audio Alexia (61.500 €) pour des Harbeth M40. Il déclare :

«  Avec les Wilson, ce qui cloche, ce sont les timbres, tout simplement. Ils sont ‘off’.

Pas de 2 km, mais par rapport à l’exactitude des Harbeth, ils sont tout simplement « à côté » … ».

.

Sur le forum LS3/5, une personne possède à la fois les Harbeth M40 et les Wilson Audio Watt Puppy 8. Voici ses conclusions :

« On obtient avec les 40.1 un grave beaucoup plus soutenu et de bien meilleur qualité que celui des Wilson qui semblent couper beaucoup plus haut, très loin de l’ampleur, de la matière et de la richesse harmonique des Harbeth. Certes, le grave des Wilson est rapide, clair et dynamique, mais celui des Harbeth joue dans une autre cour. Le medium des Harbeth est clairement plus naturel que celui des Wilson. Les voix sonnent plus juste, elles sont plus charnelles, plus incarnées. L’aigu des Wilson va un peu plus haut : elles sont plus lumineuses, mais l’écoute des Harbeth encore fait passer cet aigu pour légèrement artificiel. Le registre des hautes fréquences de la 40.1 est encore une fois plus naturel.
Enfin sur le terrain de la neutralité, les Harbeth enterrent les Wilson, qui en fonction des enregistrements ont tendance à sonner de façon assez similaire. Les Wilsons sont un peu « systématiques ». Globalement, pour mes oreilles, les 2 écoutes sont très belles mais on a la nette sensation de « monter en gamme » en passant des Wilson (que j’aime beaucoup et que j’ai finalement décidé de garder pour mon salon ) aux Harbeth. Et oui, des enceintes à 13000 euros la paire peuvent sonner beaucoup mieux que des « références audiophiles unanimement reconnues » à 33000 euros la paire ! ».

.

harbeth Wilson.

.

Pour ma part, les Harbeth sont les seules et uniques enceintes que je proposais déjà il y a 15 ans, et que j’apprécie un peu plus chaque jour.

Toutes les autres marques m’ont lassées, plus ou moins rapidement…

Comment expliquer un tel résultat ?

.

Les raisons techniques de leurs qualités d’écoute sont très nombreuses, et souvent en contradiction avec ce que l’on pense être une bonne enceinte.

.

On imagine qu’une enceinte doit avoir des parois non parallèles (pour limiter la formation d’ondes stationnaires), des courbes profilées avec des arêtes chanfreinées et des façades étroites (pour limiter les effets de bord par diffraction), des parois très rigides (pour limiter leurs résonnances), … et idéalement avoir été développées dans l’année pour bénéficier des dernières technologies !

.

La technologie ‘à l’ancienne’ des Harbeth possède pourtant de très nombreux avantages :

  • Les caisses parallélépipédiques sont parfaitement modélisables, ce qui permet de contrôler parfaitement la répartition des résonnances propres.
  • Les panneaux en MDF de faible épaisseur évitent les résonnances dans le haut-médium, zone la plus sensible de l’oreille.

.

Mais ce design, datant de plusieurs décennies, sur cahier de charge de la BBC, est constamment amélioré. Leur nouveau haut-parleur Radial, développé en collaboration avec plusieurs Universités du Royaume-Uni , est à la base de leur rendu unique.

.

Et elles continuent d’impressionner, années après années.

Il y a quelques jours, au Salon de las Vegas, le chroniqueur Jana Dagdagan, du magazine américain Stereophile, déclarait :

« Vous m’avez convaincu, la prochaine paire d’enceintes que j’achèterai seront des Harbeth ! « .

Utilisation dans des systèmes de très haut-de-gamme ?

.

Après avoir possédé des  B&W 802 D3 et des Eystelon, le choix de Monsieur D. à Overijse s’est porté sur des SHL5+.

Il utilise deux systèmes. Le premier est constitué d’un amplificateur Accuphase E-600 (10.490 €), d’un lecteur CD Accuphase DP-720 (16.990 €) et d’une platine SME avec bras SME V (12.000 €) et cellule Dynavector XV-1s (5.000 €).

Le second système utilise des blocs mono Pass 600 (32.500 €), un préampli Musical Fidelity Primo (8.500 €), et un ensemble drive/DAC Metronome.

Qu’en dire ? Une des plus belles écoutes de ma vie…

.

.

Il existe de nombreux cas similaires, ici des Harbeth P3ESR dans un système à 200.000 € avec des blocs KONDO GAKUON 2 et leur préampli M1000 MK2, et la source ESOTERIC P1 + D1 !

harbeth kondo
harbeth kondo 2

Un autre exemple avec les blocs mono MBL :

harbeth mbl

Intégration : classique ou moderne ?

.

 

harbeth classic
harbeth contemp
Harbeth HL5